Crise drépanocytaire (thrombotique)


Général ou Autre | Hématologie | Crise drépanocytaire (thrombotique) (Disease)


Description

Le sang circule en permanence à travers les vaisseaux sanguins dans tout le corps. Le sang oxygéné est pompé par le cœur dans les artères, et après avoir nourri les divers organes, retourne au cœur par les veines. De là, il sera poussé vers les poumons, où l’oxygène est chargé à nouveau de revenir au cœur et de nouveau dans la circulation desservant les organes.

La thrombose est un phénomène pathologique qui consiste en la formation d’un thrombus (caillot sanguin composé de la fibrine, des globules blancs et des plaquettes) dans une artère ou une veine. Il existe différents types de thrombose: la thrombose d’une artère coronaire peut provoquer une occlusion et, par conséquent, la survenue d’un infarctus du myocarde; la thrombose des artères des jambes peut former une ischémie aiguë, la suppression d’une irrigation au membres, conduit parfois à la gangrène qui peut nécessiter l’amputation; la thrombose d’une veine, qui se produit le plus souvent dans la jambe, est responsable d’une phlébite; la thrombose peut atteindre différents organes digestifs, par exemple l’intestin (entraînant une ischémie intestinale) ou le côlon (entraînant une colite ischémique), et une veine portale (quand une tumeur est à l’origine ou d’origine infectieuse) ou l’anus; la thrombose des artères cérébrales (primitive ou l’artère carotide interne, l’artère vertébrale ou le tronc basilaire) peut être responsable d’un accident vasculaire cérébral ischémique et se manifeste par un déficit sensoriel ou moteur du cerveau; la thrombose des veines cérébrales peut être soulignée par des maux de tête et des crises, et peut entraîner un accident ischémique cérébral d’origine veineuse.

Causes et facteurs de risque

Une thrombose peut être favorisée par une plaque (dépôts de gras), la circulation lente (la stase du sang ou de l’insuffisance cardiaque polyglobulie) ou un changement dans l’hémostase qui provoque un état d’hypercoagulabilité (déficit en antithrombine III, en protéine C et S). La grossesse, la période qui a suivi la chirurgie, la prise de contraceptifs oraux et le tabagisme sont des facteurs favorisant.

Diagnostic et traitement

Différents médicaments sont utilisés dans le traitement préventif ou curatif des thromboses, des antiagrégants plaquettaires comme l’aspirine et la ticlopidine, les anticoagulants comme l’héparine et antagonistes de la vitamine K, les thrombolytiques. Une thrombectomie (ablation thrombus) est réalisée dans une situation d’urgence. ...