Syndrome du tunnel tarsien


Pieds | Orthopédie | Syndrome du tunnel tarsien (Disease)


Description

Le syndrome du tunnel tarsien est une neuropathie due à la compression du nerf à la malléole interne de l’articulation de la cheville. Le nerf tibial est une division du nerf sciatique qui descend à l’arrière de la jambe, avec de longs trajets incurvés derrière et en dessous de la malléole interne (à l’intérieur de l’os de la cheville). Le syndrome du tunnel survient au cours d'une compression du nerf tibial (nerf sciatique interne) ou de l'une de ses branches. Ce nerf ou ses différentes branches peuvent être gênés par certains éléments de l'articulation de la cheville comme le calcanéum, la malléole médiale ou le ligament annulaire du tarse.

Un léger engourdissement apparait (paresthésie) dans la plante du pied et les orteils du pied. Les autres symptômes incluent des douleurs dans les doigts et les plantes de pied qui s’empirent s’il y a une pression sur la malléole interne.

Causes et facteurs de risque

Certaines causes du syndrome du tunnel tarsien sont: le traumatisme de la région (la cause la plus fréquente), l’arthrite rhumatoïde, autres maladies articulaires (arthrite, arthrose); la déformation des os qui se produit après plusieurs fractures.

Plusieurs facteurs sont à la base de la compression du nerf tibial. Ceux-ci sont pour la majorité des difformités ou anomalies morphologiques entrainant l'amincissement du tunnel tarsien. Dans certains cas, le nerf tibial est parfois en cause. Après avoir traversé le tunnel tarsien, le nerf tibial se subdivise en plusieurs branches toutefois, il est possible que celui-ci se subdivise avant de passer par le tunnel.

Diagnostic et traitement

L’analyse thermographique et une échographie sont décisives pour des informations extrêmement utiles. Le médecin recherchera des gonflements au niveau du tunnel tarsien et de l'arche médiale. Il tentera également de reproduire les douleurs ressenties lors d'un syndrome.

Si l'affection est due à un mauvais positionnement du talon, le médecin cherche à corriger la position de celui-ci par des chaussures spéciales, des orthèses, etc. Il peut également proposer un traitement anti-inflammatoire ou un glaçage pluriquotidien pour réduire les gonflements au niveau de l'articulation de la cheville.

Si ces méthodes échouent, le syndrome du tunnel tarsien est résolu chirurgicalement. Celle-ci a pour objectif de libérer ou desserrer les structures présentes dans le tunnel tarsien. Cette correction est effectuée en augmentant la hauteur du nerf plantaire interne, la seule voie de la jambe. ...