Thyroïdite (inflammation de la thyroïde)


Gorge | Rhumatologie | Thyroïdite (inflammation de la thyroïde) (Disease)


Description

La thyroïdite se caractérise par une inflammation de la glande thyroïde, qui peut s’accompagner d’une augmentation du métabolisme basal. L’évolution de la maladie est variable, dépendant de la cause. On distingue la thyroïdite aiguë, la thyroïdite subaiguë (thyroïdite de De Quervain) et la thyroïdite chronique (thyroïdite de Hashimoto). La thyroïdite de Riedel constitue une forme particulière de la maladie. D’autres affections de la thryoïde peuvent également s’accompagner d’une hyperthyroïdie comme par exemple la maladie de Basedow.

Causes et facteurs de risque

La cause de la thyroïdite aiguë est une infection bactérienne, plus rarement, une infection par champignons. Elle peut également faire suite à une radiothérapie ou à un traumatisme de la thyroïde. La thyroïdite de De Quervain (forme subaiguë) est d’origine virale. Touchant principalement les femmes entre 40 et 50 ans, elle guérit souvent spontanément.

Thyroïdite de Hashimoto (forme chronique) résulte d’un mauvais fonctionnement du système immunitaire, processus au cours duquel l’organisme synthétise des anticorps dirigés contre le tissu glandulaire, ce qui provoque une inflammation de la glande. Les femmes en sont touchées trois fois plus souvent que les hommes. Elle peut également survenir au cours de la grossesse.

La thyroïdite de Riedel, aussi appelée thyroïdite ligneuse, est une affection rare caractérisée par une tuméfaction de la glande. La glande est dure, enflammée et adhère aux tissus voisins. La croissance excessive de ce tissu dur aboutit à l’induration de certaines zones du cou, avec destruction d’une partie de la glande thyroïde et envahissement des tissus périphériques. Il peut en résulter un durcissement de tout le médiastin.

Diagnostic et traitement

L’examen physique (palpation de la glande thyroïde au niveau du cou) peut être effectué. La prise de sang avec dosage des hormones thyroïdiennes, une tomodensitométrie montre le volume de la glande thyroïde et eventuellement, la biopsie avec prélèvement de tissu au moyen d’une fine aiguille.

La thyroïdite aiguë d’origine bactérienne est traitée par antibiotiques. Le recours à la chirurgie est nécessaire pour l’ablation d’éventuels abcès. Le traitement de la thyroïdite subaiguë et chronique est avant tout symptomatique avec administration éventuelle d’hormones thyroïdiennes en cas d’hypofonction.

Le recours à des bêta-bloquants est nécessaire en cas d’apparition d’une hyperthyroïdie se manifestant par des palpitations, des tremblements, etc. Toutefois, de nombreux patients ne répondent pas à ce traitement. L’hypothyroïdie est traitée par administration d’hormones thyroïdiennes. La thyroïdite de Riedel doit être traitée chirurgicalement par une incision au niveau de la glande thyroïde permettant de dégager les voies respiratoires. ...