Cervicite (inflammation génitale)


Bassin | Gynécologie | Cervicite (inflammation génitale) (Disease)




La cervicite est une inflammation de l’extrémité inférieure étroite de l’utérus, appelée le col de l’utérus, qui s’ouvre dans le vagin. Le plus souvent, la cervicite ne provoque pas de signes ni de symptômes, mais elle se décèle après examen. Cependant, les symptômes suivants peuvent apparaître : saignements vaginaux anormaux, pertes vaginales inhabituelles, rapports sexuels douloureux, douleurs dans le vagin, pression ou sensation de lourdeur dans le bassin, miction douloureuse.

Causes et facteurs de risque

La cervicite est généralement due à une infection, le plus souvent contractée lors d’un rapport sexuel. La chlamydia, la gonorrhée, l’herpès (herpès génital), le virus du papillome humain (verrues génitales) et le trichomonase sont des maladies sexuellement transmissibles (MST) qui peuvent causer une cervicite. Une prolifération de certaines bactéries qui sont normalement présentes dans le vagin (vaginose bactérienne) est un facteur de risque. Des causes non infectieuses de cervicite comprennent des dispositifs intra-utérins, des diaphragmes contraceptifs et une allergie aux spermicides, ou à des contraceptifs tels que les préservatifs en latex.

La cervicite causée par la gonorrhée ou la chlamydia peut se propager à la muqueuse utérine et aux trompes de Fallope, entraînant la maladie inflammatoire pelvienne (PID), une infection de l’appareil génital féminin.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic se fait après un examen physique, y compris un examen pelvien et un prélèvement des échantillons.

Le traitement consiste à prescrire des antibiotiques, qui sont utilisés pour traiter les infections bactériennes, telles que la chlamydia ou la gonorrhée. D’autres médicaments antiviraux permettent de traiter les infections herpétiques. La cervicite étant sexuellement transmissible, une abstinence sexuelle ou une activité sexuelle protégée sont indispensables. ...