Fracture de colonne cervicale (os cassé)


Cou | Orthopédie | Fracture de colonne cervicale (os cassé) (Disease)


Description

Une fracture de la colonne cervicale, communément appelée une fracture du cou, est une fracture catastrophique de l’un des sept vertèbres cervicales dans le cou.

Causes et facteurs de risque

Une personne avec une fracture du cou s'est brisé une des vertèbres dans le cou. Les causes les plus courantes de fractures du col comprennent les blessures sportives et les chutes. Les fractures du col sont la cause la plus fréquente de lésions de la moelle épinière. Des exemples de causes communes sont les collisions de la route et la plongée en eau peu profonde. Le mouvement anormal des os du cou ou des morceaux d’os peut provoquer une lésion de la moelle épinière entraînant une perte de sensation, la paralysie, voire la mort.

Une force considérable est nécessaire pour causer une fracture cervicale. Les collisions et les chutes sont les causes communes. Une grave torsion soudaine au cou ou un coup sévère à la région de la tête ou du cou peut causer une fracture cervicale.

Les sports impliquant des contacts physiques violents comportent un risque de fracture du cou, y compris le football américain, le hockey sur glace, le rugby et la lutte. Harponner un adversaire dans le football ou le rugby, par exemple, peut provoquer une fracture du cou. La fracture au cou peut aussi être vue dans certains sports sans contact, comme le ski, la plongée, le surf, l’haltérophilie, l’équitation, le VTT et la course automobile.

Diagnostic et traitement

L’immobilisation complète de la tête et du cou doit être faite le plus tôt possible et avant le déplacement du patient. L’immobilisation doit rester en place jusqu’à ce que le mouvement de la tête et du cou soit prouvé sûr. En présence d’un grave traumatisme crânien, la fracture cervicale doit être présumée jusqu’à ce qu’elle est exclue. L’immobilisation est impérative pour minimiser ou prévenir d’autres lésions de la moelle épinière.

Les médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) comme l’aspirine ou l’ibuprofène sont utiles pour diminuer l’enfleure et la douleur. ...