Hypopp


Poitrine | Endocrinologie et Métabolisme | Hypopp (Disease)


Description

L’hypopp ou la paralysie périodique hypokaliémique est une diminution du niveau de potassium en dessous de 3,5 millimoles par litre. Les paralysies périodiques sont des maladies héréditaires d’un muscle volontaire, caractérisé par des crises intermittentes de faiblesse, au cours desquelles les muscles touchés deviennent mous, faibles et incapables de se contracter. Entre les attaques, cependant, les muscles touchés travaillent habituellement normalement.

Causes et facteurs de risque

Une hypokaliémie est souvent le résultat d’une perte gastro-intestinale de potassium par une diarrhée prolongée, des vomissements répétés ou un abus de laxatifs irritants, mais elle peut être causée par la prise diurétique hypokaliémiante, une maladie hormonale (hyperaldostéronisme, hypercorticisme) une alcalose (alcalinité excessive de fluides corporels).

Une hypokaliémie se fait principalement par des troubles neuromusculaires allant de la faiblesse à la paralysie, et, lorsqu’ils sont significatifs, par des rythmes cardiaques anormaux, parfois par la perte de conscience, plus rarement par la paralysie.

Diagnostic et traitement

Le traitement des paralysies périodiques se concentre sur la prévention de nouvelles attaques et le soulagement des symptômes aigus. Les médicaments tels que l’acétazolamide et le dichlorophenamide peuvent être bénéfiques dans la prévention des attaques en diminuant la fréquence de celles-ci.

Le traitement est un régime alimentaire riche en potassium (légumes, fruits, viandes), même avec les perfusions, et des sels de potassium. ...