Abus de substances inhalées


Oreille, Nez | Pneumologie | Abus de substances inhalées (Disease)


Description

Les inhalants sont des drogues dont les vapeurs évanescentes sont ingérées à travers le nez ou la trachée. Ils n’incluent pas les drogues qui s’inhalent après avoir été brûlées ou chauffées. Par exemple, le nitrite d’amyle et le toluène sont considérés des inhalants, à la différence du tabac, de la marijuana, et du crack.

En remplaçant l’air dans les poumons, les inhalants privent le corps d’oxygène, le soumettant à une hypoxie. L’hypoxie peut endommager les cellules du corps, tandis que les cellules du cerveau sont encore plus sensibles à la privation d’air. Les symptômes de l’hypoxie varient en fonction des zones du cerveau affectées.

Causes et facteurs de risque

Bien que d’autres substances abusives peuvent être inhalées, le terme “inhalant” est utilisé pour décrire des substances qui sont rarement consommées autrement que par cette voie d’administration. Une certaine variété de produits à usage commun à la maison comme au travail contiennent des substances qui peuvent être inhalées afin d’éprouver un état second.

Les effets des inhalants sont similaires à ceux de l’alcool, incluant des troubles de l’élocution, un manque de coordination, de l’euphorie et des vertiges. Les consommateurs abusifs d’inhalants peuvent aussi éprouver des étourdissements, des hallucinations et des illusions. Après un certain nombre d’inhalations répétées, beaucoup de consommateurs se sentent désinhibés et en manque de contrôle. Certains se sentent somnolents pendant plusieurs heures et éprouvent un mal de tête persistant. Les effets chimiques présents dans différents types d’inhalants peuvent produire une variété d’effets secondaires, tels que la confusion, la nausée ou le fait de vomir.

Diagnostic et traitement

L’abus d’inhalants à long terme peut également briser la myéline, un tissu graisseux qui entoure et protège les fibres nerveuses. A cause des dommages causés par les effets toxiques chimiques dans le cerveau, un consommateur régulier d’inhalants doit être évalué à l’aide d’un double diagnostic, de dépendance chimique et de trouble mental, pour plus de précautions. De nombreuses approches et techniques typiquement utilisées dans le traitement des drogues et alcools peuvent être appliquées, tout en tenant compte des problèmes spécifiques liés à l’abus d’inhalants. ...