Instabilité (Vertige)


Tête | Neurologie | Instabilité (Vertige) (Symptom)


Description

Le vertige est un trouble caractérisé par une sensation altérée peut évoluer vers une perte de conscience.

Causes

Un vertige est souvent bénigne et peut être une conséquence de l'hypotension orthostatique (baisse de la pression artérielle lors du passage rapide d'une position assise ou couchée à une position debout), malaise vagales (ralentissement du rythme cardiaque et la chute de la pression artérielle), l’hypoglycémie (faible taux de sucre), un vertige paroxystique bénin, une insuffisance vertébro-basilaire (arthrite de la colonne vertébrale, entraînant un vertige lorsque la tête est penchée en arrière).

Les étourdissements peuvent avoir d'autres causes, moins fréquentes mais plus graves: un trouble du rythme cardiaque ou de la conduction, un accident ischémique transitoire (obstruction partielle ou intermittente de la circulation cérébrale), un hématome intracérébral, surtout après une blessure ou une tumeur au cerveau. Souvent, les vertiges bénins disparaissent au repos. Leur persistance et l'évolution des perturbations peuvent indiquer une aggravation de vertiges et signale une visite chez le médecin. Pour commencer, il faut faire la différence entre le vrai vertige et le sentiment qu’une personne n’a pas d'air, par exemple.

Les causes des vertiges sont nombreuses, mais plus ou moins graves. L'origine des troubles peut être centrale ou périphérique. Dans le premier cas, l'origine de ces troubles est dans le cerveau et se produit en rapport avec la position du corps et son orientation dans l'espace.

En ce qui concerne le vertige provoqué par des causes périphériques, ils se produisent à la suite des perturbations dans les organismes chargés de l'analyse du mouvement et de la diffusion du cerveau.

Les causes principales: les tumeurs cérébrales bénignes ou malignes, la sclérose en plaques, l’accident vasculaire cérébral affectant le cervelet, le manque de vascularisation, la compression, les petites artères cérébrales du cerveau etc. Cela peut provoquer la maladie périphérique de Ménière (qui se manifeste par des malaises, des vomissements, et la surdité) mais aussi des otites chroniques et aiguës, des dommages du tympan, une infection par un virus, un nerf vestibulaire etc. D'autres causes: l'administration de certains médicaments (aspirine, anti-inflammatoires et antibiotiques), la consommation élevée d'alcool, un traumatisme crânien, un accident résulte d'une chute d’hauteur (sports extrêmes). ...