Selles noires avec du sang


Rectum, Fesse | Gastro-entérologie | Selles noires avec du sang (Symptom)


Description

Les selles noires représentent une affection caractérisée par des selles de couleur très sombre ou noire. Dans certains cas, comme l'ingestion de substances ou de médicaments comme les suppléments de fer ou la consommation d'aliments riches en fer, les selles noires peuvent être une conséquence normale.

Causes

Cependant, les selles noires peuvent aussi être causées par une maladie grave, telle que le saignement dans le tractus digestif causé par un ulcère gastro-duodénal. Les selles noires collantes qui ont une texture et une odeur fétide sont souvent un symptôme de saignement gastro-intestinal de l'œsophage supérieur, de l'estomac ou de l'intestin grêle. C'est ce qu'on appelle le méléna.

La cause la plus fréquente du méléna est l'ulcère gastroduodénal. Le mélena peut aussi être un signe de surdosage si un patient prend des anticoagulants, comme la warfarine. Il est aussi causé par les tumeurs, les tumeurs malignes qui affectent en particulier l'œsophage, l'estomac le plus souvent et plus rarement l'intestin grêle en raison de leur surface saignante. Les autres causes médicales du méléna comprennent des ulcères hémorragiques, la gastrite, et le syndrome de Mallory-Weiss.

Le saignement rectal de couleur rouge vif avec des caillots, parfois mélangé avec les selles, est appelé hématochézie. L'hématochézie est souvent causée par des saignements dans le tractus digestif inférieur, y compris le côlon, le rectum ou l'anus. De très petites quantités de sang dans les selles peuvent être vues à l'œil nu et ne modifient pas significativement la couleur des selles. C'est ce qu'on appelle du sang occulte dans les selles, qui peut être un symptôme d'une maladie grave et peut être trouvé régulièrement, lors des tests médicaux de routine.

Diagnostic et traitement

Le traitement dépend de la cause et de la gravité de l'hémorragie. Pour l’hémorragie grave, le patient peut être admis à l'hôpital pour le suivi et l'évaluation. S’il y a une hémorragie massive, le patient sera surveillé dans une unité de soins intensifs. Le traitement d'urgence peut comprendre une transfusion sanguine.

Les tests de diagnostic suivantes peuvent être effectuées: une angiographie, des études de baryum, un balayage du saignement (médecine nucléaire), les études de sang, y compris une numération de la formule sanguine (NFS) et différenciée, la chimie du sérum, les études de coagulation, la coloscopie, une esophagogastroduodenoscopie ou EGD, la coproculture, des tests pour établir s'il y a une infection par Helicobacter pylori, les rayons X de l'abdomen. ...