Saignements vaginaux anormaux


Bassin | Gynécologie | Saignements vaginaux anormaux (Symptom)


Description

Un saignement vaginal anormal est considéré comme une abondance de sang dans le vagin qui survient au mauvais moment au cours du mois ou en quantités inappropriées.

Les caractéristiques de l'anomalie sont la durée, l'intervalle et la quantité de saignements vaginaux et ceux-ci peuvent définir le type d'anomalies responsables du saignement. Une durée anormale de saignement menstruel peut être, soit un saignement trop long des règles appelée hyperménorrhée, ou trop court, connu sous le nom d’hypoménorrhée. L'intervalle de l'hémorragie peut être anormal à plusieurs égards. Les menstruations d'une femme peuvent se produire trop souvent - polyménorrhée ou trop rarement - oligoménorrhée. En outre, la durée peut varier excessivement de cycle en cycle (métrorragie).

Le débit du saignement peut aussi être anormal. La ménorragie est associée à des saignements trop forts, alors qu'un faible volume est appelé hypoménorrhée. La combinaison de saignements excessifs associés aux saignements en dehors de l'heure prévue de la menstruation est appelée ménométrorragie.

Causes

Les saignements anormaux, en particulier dans les quelques heures qui suivent les rapports sexuels, peuvent indiquer un trouble du col de l'utérus, comme une ectopie cervicale ou un cancer du col utérin. Pour les femmes plus âgées, le sexe peut endommager les parois du vagin, qui devient plus minces et plus fragiles après la ménopause, entraînant un saignement.

Le saignement vaginal anormal qui n'est pas associé aux rapports sexuels ou à la contraception peut être causé par une maladie comme les fibromes. La perte de sang de l'utérus peut également se produire en début de grossesse et peut indiquer une fausse couche. Divers troubles de l'appareil génital féminin peuvent provoquer des saignements après la ménopause, tels que le cancer de l'utérus.

Diagnostic et traitement

Afin de mettre un diagnostic, un examen physique et peut-être quelques tests sanguins doivent être effectués. Ces tests permettent de vérifier la numération formule sanguine et les niveaux d'hormones pour exclure les maladies du sang comme causes possibles de saignements utérins anormaux. Sur la base des symptômes, d'autres tests peuvent être faits comme: la dilatation et le curetage (D & C), la biopsie de l'endomètre, laparoscopie, les ultrasons, et différents examens pelviens. ...